Nous utilisons des cookies pour le bon fonctionnement de ce site. En utilisant nos services, vous consentez à l'utilisation des cookies.
We believe we have an online store closer to you. Would you instead like to visit: us Trionic USA

2 oct. 2018

Ahhhhhhhh Trionic Comment puis-je t'aimer ? Laisse-moi compter les routes !

Beau, fort, léger et capable de conquérir tous les types de terrain ! Qu'est-ce qu'on ne peut pas aimer ?! Après plus de deux ans d'utilisation du déambulateur Trionic, je suis complètement satisfait ! Je recommande vivement Trionic.

C'est vrai ; une partie de la raison pour laquelle j'aime mon déambulateur Trionic 12er est qu'il a l'air cool ! Je sais, je sais, ça a l'air si superficiel, mais c'est important. J'ai 53 ans, j'ai deux adolescents et voilà plus de vingt-cinq ans que j'ai la sclérose en plaques (SP). Quand je me promène avec mon Trionic, c’est ce qui attire toute l'attention au lieu de mes jambes bizarres. Mais ce n'est pas tout... ce déambulateur a tellement plus à offrir qu'une belle apparence. Le déambulateur Trionic est solide et stable et assez léger en même temps pour que je puisse le soulever facilement dans et hors de la voiture ! Le déambulateur Trionic a des freins qui marchent sous la pluie ! Qu'il s'agisse des pneus, des freins, du style et de la finesse de la construction, je me sens bien de pousser ce bébé ! Ce bon sentiment me pousse à pousser !

« Le déambulateur Trionic a des freins qui marchent sous la pluie ! »

Ce fut en 1991. J'avais 26 ans à l’époque quand le médecin me dit que la névrite optique et les picotements dans mes extrémités allaient probablement devenir la SP. « Trouvez-vous un fauteuil roulant et commencez à vous préparer au handicap ». Il me dit... mais je suis un peu têtu, alors j'ai réagi en devenant aussi actif que possible.

Pourquoi ? Parce que je voulais me déplacer tant que je le pouvais encore. J'ai arrêté d'utiliser les ascenseurs - des escaliers pour moi ! Nous vivions alors dans le comté de Marin, juste au nord de San Francisco, et j'arrêtai immédiatement de conduire pour me rendre au travail et je commençai à prendre mon VTT.

Au bout d'un an, je réussis à remonter le Mt. Tamalpais à Marin! C'est une ascension de 610 mètres (2 000 pieds) tout droit ! Il s'avère que toutes les meilleures recherches montrent que l'exercice est la meilleure chose qu'une personne atteinte de SP peut faire pour arrêter la progression de la maladie ! Que je suis chanceux !!

Vingt-sept ans plus tard, et lentement mais sûrement, ma mobilité est devenue plus limitée. Aujourd'hui, je suis heureux de vivre dans une petite ville côtière du nord de la Californie, au nord de San Francisco. Malheureusement, notre petite ville a du mal à trouver un déambulateur conventionnel - certains de nos « trottoirs » sont faits d'herbe !

Nous avons quelques rues pavées et de nombreux chemins de graviers... le Trionic s'en occupe facilement. Oui, j'ai la SP, mais la vie est encore pleine d'aventures ! Je n’ai pas fini de vivre. J'ai encore beaucoup à explorer - j'ai encore beaucoup à donner ! Avec mon Trionic, je peux profiter des chemins de gravier le long de la côte. Avec mon Trionic, je peux explorer les jardins botaniques avec mes enfants. Avec mon Trionic, je peux parcourir le village de Mendocino... avec mon déambulateur Trionic, je peux vivre ! — Jetez un coup d'œil à www.trionic.us

Merci pour votre aide,

James N —Utilisateur Trionic depuis 2016